Nous pouvons tous prendre notre vie en main

Chacun d'entre nous a des ressources et une capacité à les mettre en œuvre qu'il n'imagine même pas.

 

Que vous soyez jeune, vieux, malade, handicapé, vous pouvez changer la façon de voir le monde qui vous entoure.

 

Comment est-ce possible ? N'y a t-il pas d'un côté ceux qui sont beaux, jeunes, riches et bien portant et tous les autres, condamnés à subir ?

Nous avons tous connu le même commencement : celle du jaillissement créatif de la vie. Nous avons tous été conçus de la même façon, par la rencontre explosive d'un ovule et d'un spermatozoïde. Bien sûr, chacun a sa propre histoire, les parcours sont singuliers et les situations bien différentes. Mais nous avons en commun d'être le résultat d'une explosion de vie, depuis la fécondation jusqu'à ce que nous sommes advenus. Nous sommes tous la preuve de la créativité extraordinaire de la vie. Et le fait même d'être vivant signifie que le processus créatif continue. Car la vie est un déséquilibre qui ne peut se stabiliser que par la magie d'un processus de renouvellement permanent. Lorsque le renouvellement s'interrompt, nous mourons. Ainsi, être vivant, cela signifie être capable de changement permanent.

 

Alors pourquoi cette conviction que nous sommes limités ?

Depuis la naissance, nous avons dû nous adapter pour survivre. Car, à la différence des autres mammifères, le bébé a besoin de beaucoup de temps et d'attention pour trouver son autonomie. Et nous payons cher cette dépendance. Pendant plusieurs années, nous devons nous plier aux exigences de notre environnement et cela se traduit par un conditionnement implacable. Lorsque nous disposons enfin des capacités pour nous débrouiller par nous-mêmes, le conditionnement se rappelle à nous et nous maintient dans une forme de dépendance qui pourra durer toute notre existence. Dans le cas du handicap ou de la maladie, le conditionnement est encore plus fort, mais la situation, même si elle est exacerbée, n'est pas vraiment différente.

 

Pour devenir entrepreneur de ma vie, j'ai besoin de sortir de mon conditionnement

Mon conditionnement limite mes possibilités face. Il s'accompagne de croyances puissantes qui m'empêchent de voir la réalité. Je renonce à essayer d'ouvrir les portes qui se présentent. Je les imagine d'avance fermées.  Pourquoi déjà la réponse avant d'avoir essayé ? Sans doute que mon histoire ancienne d'enfant, contraint par les adultes, est déterminante.
Si j'ai beaucoup entendu "Attention, tu vas tomber", "Ne t'éloigne pas c'est dangereux", "Fais pas ci, fais pas ça", j'ai compris qu'il fallait bouger le moins possible et je n'ose même plus tourner la poignée des portes qui s'offrent à moi. Je réponds d'avance "Ce n'est pas possible !". Et pire encore : je ne m'aperçois même plus que je réponds sans essayer.  Je n'ai même pas conscience que c'est mon conditionnement qui répond pour moi.
Je me souviens quand j'avais une vingtaine d'années et que je me disais : "C'est trop tard pour apprendre un instrument de musique !". J'étais clairement pris dans un conditionnement mental, avec des croyances puissantes associées, comme "Tout se joue avant 6 ans", "Le cerveau ne se développe plus chez un garçon après 18 ans", etc. Aujourd'hui, à 50 ans passés, je me remets au piano, au saxo, à la clarinette et je n'ai plus toutes ces craintes.

 

Comment me libérer de mon conditionnement ?

C'est le sujet de la page Comment ?
La première étape, sûrement la plus délicate, c'est la prise de conscience. Tant que je ne suis pas conscient que c'est mon conditionnement qui dicte mes comportements, je n'ai aucune chance de lui échapper.